Accueil Revues Bleu La 70 Lumière ciel De Chameau Femmes Actives Sneaker xqwXrqpY Talon Noir Verni Aiguille D'or Classique Camssoo Clouté Talons Finition À Femmes Sandales Salomés Clous Chaussures Pompes Hauts La Rivets Cheville Beige Numéro Article

2007/2 (vol. 30 / n° 121)


ALERTES EMAIL - REVUE Gérontologie et société

Sandales Noir Hauts À D'or Rivets Clous Aiguille Salomés Verni Femmes Cheville Beige Chaussures Pompes Camssoo Talons La Finition Talon Classique Clouté Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Cooper Candice Cooper Bleu Rock Femmes 01 Formateurs Foncé Candice qFxdHUwxnE Classique Sandales À Rivets La Finition Pompes Hauts Talons Beige D'or Noir Cheville Aiguille Clous Talon Chaussures Clouté Verni Femmes Salomés Camssoo Pages 103 - 114 Dames Synthétique Latine Pompes De Minitoo Tango Qj7046 Danse Argent Salsa Lacée w0ZHnCxP0
1

Pompes Finition Verni Cheville Camssoo Rivets Clous Clouté Femmes Salomés Talon La Aiguille Beige D'or Classique À Hauts Noir Talons Chaussures Sandales L’entrée en dépendance est une notion bien ambiguë et paradoxale du fait que, stricto sensu, nous n’en sommes jamais sortis. Notre immaturité à la naissance condamne en effet les humains que nous sommes, dès le début de notre vie, à vivre en dépendance, le plus souvent de nos géniteurs. Mais cette primodépendance vitale a comme conséquence essentielle de nous inscrire nécessairement dans un réseau de liens interindividuels. Elle est la base même de notre socialisation, la clé de notre accès au langage et aux codes sociaux. Elle est aussi la nourrice de notre affectivité.

2

Certes, de cet état de dépendance absolue, puis relative, le but d’une éducation et d’une socialisation réussies est de faire progresser l’enfant, puis le jeune adulte, vers une certaine forme d’indépendance. Mais d’indépendance vis-à-vis de qui ? Car le jeune adulte, par exemple, fier d’être parvenu à ne plus dépendre financièrement de ses parents n’en est pas moins dépendant économiquement de son employeur ou de ses clients. Il vit seul et loin d’eux ? Mais il s’est aussi vite reconstitué un réseau social et affectif dont il ne peut se passer. Cette indépendance acquise n’est au fond qu’un glissement des relations de dépendance.

3

Et ces liens de dépendance sont utiles, non seulement en ce qu’ils tissent la toile des relations sociales entre les personnes, mais aussi du fait qu’ils contribuent à la construction et au maintien de l’autonomie. Plus les dépendances sont nombreuses, plus l’individu conserve le choix de celles qu’il veut privilégier. Au fond, pourrait-on dire, plus les relations de dépendance se raréfient, plus on devient dépendant de celles qui restent.

4

De ce fait, si la dépendance est, comme le dit Albert Memmi (1979), « le fait et la vérité de la condition humaine », pourquoi est-elle alors si souvent accolée, jusqu’à parfois être confondue, avec les termes de vieillissement et de handicap ? Sans doute pour une bonne part du fait, comme l’ont souligné de nombreux auteurs (Ennuyer B., 2002; Veysset B., 1989), que son sens a été restreint par le discours médical et celui des politiques sociales à l’impossibilité pour un individu d’accomplir seul les actes de la vie quotidienne. De très nombreux outils ont été élaborés pour tenter de l’objectiver par la mesure (Gardent H., 1993), ce qui peut certes représenter un intérêt pour l’épidémiologie et la santé publique mais a comme conséquence de privilégier l’abord quantitatif, rationnel et unilatéral de la dépendance qui provoque une fragmentation du réel plus qu’elle ne le décrit et tend à en déshumaniser le sens.

5

Nous choisirons donc de privilégier une définition de la dépendance plus proche de celle qui existait jusqu’à la Renaissance, celle d’une relation entre choses qui les rend nécessaires les unes aux autres. L’intérêt de cette définition, rapportée aux personnes, tient à ce qu’elle peut contenir l’idée de subordination tout en conservant à la dépendance sa dimension relationnelle, donc subjective et propre à être interrogée par le psychologue.

5 Rivière Bleu Foncé Un Sandales Nubuck De Safran 8 Clarks 0IYxFIz

Si nous sommes tous, quel que soit notre âge, pris dans des liens de dépendance, la nature de ces liens est cependant variable selon les âges de la vie et régulée par un grand nombre de paramètres : la capacité à faire seul, à se mouvoir, la forme et la proximité géographique de notre environnement social, amical et familial, ainsi que la façon dont nous entreprenons ce que H. Bianchi appelle « le travail du vieillir ».

7

Plus qu’à d’autres âges de la vie, il incombe aux personnes vieillissantes de faire face à un certain nombre de difficultés et de pertes : diminution de la facilité à se mouvoir, perte d’une partie de leur réseau relationnel, entre autres. Cela ne va pas sans une limitation de leur liberté par une limitation des espaces : physique, affectif et social. Tout dépendra alors de la façon dont chacun, à sa mesure et selon les aléas qu’il rencontrera, sera à même de préserver une part suffisante de cette liberté ou, mieux encore, de se donner les moyens de se la reconstruire. Car, contrairement à ce que l’on conçoit souvent et que la notion d’« entrée en dépendance » exprime bien, la dépendance aux autres n’est pas toujours un état irréversible.

Marron Think Womens Brown Pompes Femmes Pumps Pense 82244 2 82244 2 xBvwB

L’unité de soins de suite et de réadaptation d’un service de gériatrie est un endroit propice à l’observation des réactions des personnes face à ce qui leur arrive. Le moment aigu est généralement passé, traité dans une unité spécialisée de l’hôpital. La personne reste cependant handicapée et a besoin de soins, de rééducation. Elle se retrouve, parfois pour la première fois depuis longtemps, en situation de dépendre d’autrui pour la réalisation d’un certain nombre d’actes de la vie quotidienne. Si la conclusion la plus fréquente du séjour dans l’unité, pour ces personnes, est le retour à domicile, il arrive cependant que celui-ci soit peu envisageable. Parfois, cela tient principalement à une dégradation de l’état de santé de la personne au décours de son hospitalisation ou au fait que sa situation était déjà marquée d’une grande précarité avant celle-ci. D’autres fois, et c’est ce qui nous intéresse ici, des raisons psychologiques et/ou relationnelles interfèrent qui vont indubitablement influer sur le devenir de la personne.

9

Mme R. est arrivée dans le service à la suite d’une fracture du poignet provoquée par une chute. Au bout de quelques jours, son comportement commence à inquiéter l’équipe soignante qui décide d’en parler au psychologue. En effet, si Mme R. ne leur paraît pas particulièrement triste ou anxieuse, elle est apathique, ne faisant rien de ses journées à part appeler les soignants, en les apostrophant ou par le biais de l’appel malade, dès lors qu’elle a besoin de quelque chose. Mais ce qui déroute surtout les soignants tient à ce que Mme R. pourrait faire seule beaucoup plus qu’elle ne le fait effectivement. Elle pourrait se laver, ne serait-ce que partiellement, s’habiller ou se déshabiller, mais ne le fait pas sans aide. Sa fille, régulièrement présente, s’en inquiète également. Elle dit ne pas reconnaître sa mère dans ce comportement, celle-ci étant d’ordinaire plutôt active et autonome.

Camo Nation Camo Hommes Hommes Nation Chasse Kamik De Kamik Bottes 7Xzzwxqd1

Lors de l’entretien avec le psychologue, Mme R. dira surtout, comme un leitmotiv : «j’ai fait assez, vous savez… ». Au fil de l’histoire de sa vie, il apparaît que Mme R. s’est toujours beaucoup occupée des autres, donnant sans compter son temps pour son mari, ses enfants, ses parents et les personnes chez qui elle faisait du ménage et du repassage. Elle a maintenant plus de 80 ans et dit «ne pas être en reste»: «Je suis vieille maintenant, j’ai fait assez, c’est aux autres maintenant de s’occuper de moi, ils peuvent faire de moi ce qu’ils veulent, mais vous savez, les enfants… ». Secrètement, elle apprécierait que sa fille lui propose de venir s’installer chez elle mais n’y croit pas trop. La fracture du poignet a été l’événement déclencheur de cette nouvelle posture existentielle teintée de désir de régression. Ce qui l’intéressait hier ne l’attire plus aujourd’hui, tout juste lit-elle un peu le journal, la page des obsèques. A l’issue de son séjour dans le service, Mme R. entrera dans une maison de retraite. Un choix par défaut, sans doute, mais un choix malgré tout.

De Couleur Beige Des 4700 Högl 1616 Femmes Mocassins 5 rose 10 wgU8qx0zg

Pour Mme R., comme pour d’autres personnes rencontrées dans le service, il semble qu’à un moment donné les bénéfices secondaires d’une telle forme de régression, par le sentiment de sécurité interne qu’elle procure, deviennent plus satisfaisants qu’une indépendance maintenue avec effort et angoisse. Cela permet, sous une forme proche de l’autoérotisme, de relancer le désir par l’opportunité de sa satisfaction. La relation recherchée est de nature anaclitique, selon la définition qu’en donne J. Bergeret (Bergeret et al., 1979) : «terme tiré d'un verbe grec qui signifie se coucher sur, s'appuyer sur. Freud voulait, par cette expression, rendre l'état de dépendance absolue qui lie physiquement l'enfant aux personnes dont les interventions le maintiennent en vie». Dans l’expression « ils peuvent faire de moi ce qu’ils veulent… » se lit effectivement ce désir de dépendance absolue. Cela consiste, d’une certaine façon, à laisser sa vie aux mains de ceux qui sont censés savoir (et vouloir) la maintenir. En ce sens il s’agit aussi sans doute d’un puissant antidote à l’angoisse de mort. L’utilisation intensive de l’appel malade rappelle le jeu du fort-da, ou jeu de la bobine, décrit par Freud en 1920 dans «Au-delà du principe de plaisir». Le soignant devient une mère symbolique que l’on peut convoquer à loisir, provoquant une certaine jubilation et, surtout, offrant un sentiment accru de sécurité intérieure.

12Balamasa Cuir Filles Imités Chunky Verre Diamant Filé Rouge Bottes Talons Or En Bowknot 6r64qwa

Contrairement à d’autres formes de réaction face à une situation de dépendance, on ne peut pas vraiment évoquer dans ce cas une dimension pathologique du fait que la souffrance n’est pas présente. C’est pourquoi on peut parler ici de dépendance choisie, même si les raisons de ce choix ne sont pas forcément conscientisées par la personne.

13

Mme B., 79 ans, entre dans l’unité à la suite d’une banale fracture du col du fémur. Bien que l’équipe soignante puisse rapidement la rassurer sur son devenir, la rééducation ne devant pas poser de problème, Mme B. est en proie à une réelle détresse, pleure fréquemment, refuse le plus souvent d’aller en salle de restauration, restant prostrée dans son fauteuil les yeux dans le vague. Elle ne parvient pas à expliquer ce qui la met dans un tel état d’angoisse, disant seulement «je ne pensais pas que ça puisse m’arriver, qu’est-ce que je vais devenir… ». Elle reste insensible aux mots réconfortants et encourageants des soignants. Le kinésithérapeute du service est lui aussi un peu inquiet car Mme B. ne fait que peu d’effort pendant les séances de rééducation de la marche, cherchant en permanence des appuis ou à s’agripper au risque de chuter.

14

Lors de la première rencontre avec le psychologue, Mme B. décrira sa vie quotidienne avant sa chute. Parfaitement autonome, elle avait de nombreuses activités : bénévole dans une bibliothèque, inscrite au club de son quartier, elle s’associait volontiers aux sorties et aux randonnées pédestres proposées. Si ses enfants vivent assez éloignés géographiquement, elle bénéficie d’un soutien social et amical assez important. Elle terminera l’entretien par un définitif «maintenant, tout ça c’est fini». Ce n’est qu’au cours de la deuxième séance que Mme B. donnera une indication pour expliquer son désarroi. Habitant le quartier où est situé l’hôpital, elle passait presque tous les jours devant pour aller faire ses courses et avait, dit-elle, presque systématiquement une pensée pour «ces pauvres vieux qui sont là-dedans», ajoutant alors : «et aujourd’hui, c’est moi qui suis dedans». Elle pourra aussi dire à quel point la vue des autres patients en salle de restauration la plonge dans un état d’angoisse incoercible, décrivant une véritable cour des miracles bien éloignée de la réalité.

15

Il apparaîtra au fil des entretiens que, chez Mme B., toute pensée anticipatrice autour de son vieillissement, de ses potentielles conséquences médicales et, a fortioriStrappy Plates Womens Spartiates Derbies Noir 4 Genou Youjia D'été Découper Bottes BZYYw, de sa finitude, ait été soigneusement évitée jusque-là. Cela concernait les autres : « les pauvres vieux ». Le fait de se retrouver ainsi parmi eux la confronte brutalement à l’objet phobogène, à l’impossible à penser, laissant surgir l’angoisse. La vieillesse est perçue par elle comme synonyme de déchéance corporelle, faisant émerger des images de gangrène, de cadavres qu’elle projette sur les autres patients du service.

6 De De Saucony Kinvara De Course De Chaussures Chaussures 5 Progrid Progrid Saucony Course Kinvara OOqzPAw

Comme le dit Minkowski dans Le temps vécu (1968): «la vie en moi va vers l’avenir, et moi, je vais vers la mort». L’enjeu existentiel pour une personne âgée est de parvenir à concilier ces deux aspects, ce qui implique un certain travail psychique autour de la question de sa propre finitude, ce qui n’avait pu être réalisé par Mme B. La confrontation au réel de la vieillesse et de la mort due à l’hospitalisation la fait vaciller psychiquement, provoquant même un court moment de confusion et de désorientation. Son séjour dans le service en sera allongé mais offrira la possibilité de rencontres régulières avec le psychologue. Progressivement, de l’impasse existentielle initiale exprimée par le « maintenant, tout ça c’est fini », elle parviendra de nouveau à anticiper plus positivement son avenir et se prêtera plus activement aux séances de rééducation, lui permettant de reconquérir son autonomie.

17

M. D. est admis dans le service suite à un accident vasculaire cérébral qui, bien que partiellement résolutif, laisse des séquelles qui compromettent sa possibilité de se mouvoir seul. Ce qui pose question à l’équipe est l’agressivité verbale dont fait preuve M. D., particulièrement aux moments des soins. Rien ne le satisfait et il le dit vertement. Il se comporte aussi de cette façon lorsque sa femme vient le visiter, lui parlant sur le ton de la commande et parfois de l’injure. Le reste du temps, il est comme prostré, perdu dans des ruminations intérieures, les sourcils froncés.

18

Lorsque le psychologue viendra lui proposer une rencontre, il se montrera immédiatement suspicieux et agressif, disant : «vous me voulez quoi, moi je n’ai rien à vous dire. Vous pouvez quelque chose pour que je remarche ? Non. Alors, fichez-moi la paix.» Cette fin de non recevoir amènera le psychologue à privilégier des rencontres avec Mme D., désireuse quant à elle de parler de cette situation qui la fait souffrir et provoque chez elle un sentiment de honte. Elle décrira son mari comme un être assez autoritaire mais qui jusque-là ne montrait pas une telle agressivité. Il apparaîtra toutefois, au fil des entretiens, que Mme D. était assez soumise aux desiderata de son mari et que celui-ci avait réussi, progressivement, à faire le vide autour d’eux du fait de son intransigeance. Ils ne comptaient plus vraiment d’amis et leurs trois enfants ne venaient que rarement les voir et ne les invitaient plus, particulièrement depuis que M. D. avait fait des remarques sur leur façon d’éduquer leurs enfants, un peu trop turbulents à son goût. Leur vie était finalement devenue assez monotone et organisée de façon précise autour des tâches de la vie quotidienne. Ainsi, par exemple, M. D. fermait-il les volets de la maison tous les soirs à 20 heures, été comme hiver.

19

Il apparut aussi assez rapidement que Mme D. ne souhaitait pas le retour de son mari au domicile, d’autant que celui-ci refusait toute idée d’aide professionnelle au motif que sa femme pouvait parfaitement s’occuper de lui, ce qui apparaissait peu réaliste à l’équipe. Lorsque l’alternative fut posée à M. D., il se renferma encore davantage dans son mutisme. L’agressivité vis-à-vis des soignants décrut progressivement, laissant place à une attitude plus régressive, comme résignée, et à des plaintes somatiques diffuses peu objectivables.

20

Comme le dit si bien Freud (1915): «La vie s’appauvrit, elle perd de son intérêt, dès l’instant où dans les jeux de la vie il n’est plus possible de risquer la mise suprême, c’est-à-dire la vie elle-même». La restriction de la temporalité à un présent toujours répété, figé, et à un passé vécu sur le mode de la nostalgie, la disparition progressive des liens sociaux et familiaux sont autant de marques de cet appauvrissement de la vie et signent l’impossibilité pour M. D. de faire face à la question de sa mort. Mais l’exemple de M. D. montre aussi à quel point le déficit des relations interpersonnelles peut venir entraver l’autonomie. S’il fait état d’un désir d’indépendance en refusant les aides professionnelles à domicile, il n’est déjà plus à ce moment-là en situation de choisir et, comme ses liens sociaux et familiaux ont été fragilisés par son attitude antérieure, il n’a plus les moyens de soutenir sa position.

21

Si le misonéisme et les mécanismes de défense du Moi de nature obsessionnelle mis en place par M. D. l’ont sans doute protégé un temps d’angoisses trop massives face au vieillissement et à la mort, son AVC et l’hospitalisation qui s’en est suivie sont venus faire voler en éclats ce dispositif défensif, laissant émerger le doute et l’angoisse. L’agressivité n’en est ici qu’un symptôme, ainsi sans doute qu’une tentative désespérée mais contre-productive de maintenir un certain contrôle sur sa vie. Cependant, lorsque toute possibilité d’un retour à la situation antérieure paraît abolie, il n’a plus d’autres recours que de revenir à une position et un mode relationnel plus archaïques par la régression temporelle et la plainte hypochondriaque.

22

Mme T. a 90 ans. Elle a fait une chute en glissant sur le sol mouillé de sa salle de bain qui lui a occasionné une fracture du col du fémur et lui a fait passer une douloureuse nuit par terre. Elle s’en veut terriblement de ne pas avoir été plus prudente, d’autant que sa fille, qu’elle décrit comme étant d’une nature anxieuse, lui soutient depuis quelque temps qu’elle aurait besoin d’une aide professionnelle et cette mésaventure lui donne du grain à moudre. Mme T. est d’autant plus inquiète qu’elle sent se dessiner une collusion entre sa fille, le médecin et l’assistante sociale du service. Or, jusqu’à présent, Mme T. a toujours pu faire seule et elle en tire un certain contentement teinté de fierté. Si elle a parfois besoin d’une aide ponctuelle, elle sait alors faire appel aux relations amicales ou de voisinage qu’elle a su entretenir et sa fille n’habite pas très loin.

23

Un matin, peu de temps avant sa sortie, elle apprend aux soignants du service qu’elle a profité d’un moment d’insomnie pour réfléchir à sa situation et qu’elle pense avoir trouvé la solution. Elle entretient, leur dit-elle, une excellente relation avec sa jeune voisine du fait qu’il lui arrive de garder son enfant en bas âge quand elle doit sortir pour une course. Or, il se trouve que cette jeune femme donne son bain à son enfant tous les soirs à peu près à la même heure et Mme T. peut l’entendre dans sa salle de bain contiguë. Aussi, dit-elle, lui suffira-t-il de faire sa toilette à la même heure et de convenir avec sa voisine qu’elle tapera sur la cloison au début de sa toilette, puis à la fin de celle-ci, une fois rhabillée, pour la prévenir que tout va bien. Si sa voisine ne l’entend pas taper une seconde fois, elle pourra intervenir, possédant la clef de son appartement.

24

Devant tant de détermination, l’équipe et le médecin ont finalement pris la décision de la laisser rentrer chez elle sans ajouter d’aide professionnelle, lui conférant ainsi le droit de prendre ses risques, donc de rester autonome.

25

Ainsi que le dit Y. Pélicier : « L’anticipation affronte le devenir avec les armes de la spontanéité et de la création » (Pélissier, 1990, p. 9). Pour Mme T., au-delà de la dimension narcissique inhérente au fait de se débrouiller toute seule à 90 ans, l’idée de devoir accueillir des aides professionnelles au domicile revenait à mettre le doigt dans l’engrenage. Ayant su préserver tout au long de ces années des relations sociales multiples, elle a appris à jouer de ces liens d’interdépendance, où chacun donne autant qu’il reçoit, pour maintenir une possibilité de choix et donc d’autonomie. Cette position subjective, cette axiologie intime est chez elle suffisamment puissante et créative pour convaincre et s’opposer à l’axiologie dominante de protection des personnes vulnérables.

26

On retrouve cette double volonté affichée de Mme T. de rester inscrite dans un réseau et d’aller toujours de l’avant chez M. M., entré dans le service suite à une opération du cœur. Interrogé à la suite de son hospitalisation, M. M. nous dira : «J’étais dépendant de l’hôpital pour la nourriture, pour les soins, mais j’avais une grande liberté aussi. Je ne restais pas confiné dans ma chambre hein, j’allais me promener dans le cloître, tous les jours, tous les jours je m’obligeais à aller marcher. Je n’essayais pas de battre un record, mais j’essayais tous les jours de faire un peu plus. Et puis ça m’occupait l’esprit, je pensais à autre chose qu’à ma maladie. Si on reste à l’hôpital en train de geindre dans sa chambre, on n’arrivera à rien, il faut garder confiance, dire je vais essayer de me battre et ça ira mieux après ! Il ne faut pas se replier sur soi-même.».

27Hauts À Solide Bottes Imitée Blanches Cheville Talons Fermeture Agoolar Glissière Suède Haute Femmes wATfFOxqBv

Si M. M. accepte la dépendance induite par son problème de santé, cela tient à ce qu’il est déjà en tension pour en sortir. Il anticipe positivement dès le début l’issue de la situation qu’il est en train de vivre. Au-delà simplement d’une pulsion de vie toujours active, il s’agit aussi d’une posture existentielle, faite de volonté pour soi et d’ouverture aux autres.

28

Ces différents exemples illustrent bien le fait que les aléas médicaux de la vieillesse ne peuvent suffire à eux seuls pour expliquer l’entrée dans une relation de dépendance. Les soignants le savent par expérience : à incapacité équivalente, le devenir des personnes dépend d’abord et avant tout de leur aptitude à mobiliser leurs ressources propres et celles de leur entourage.

29

Pour une personne âgée, toute hospitalisation peut intervenir comme une rupture, surtout dès lors que la perspective de sa survenue n’a jamais pu être envisagée. Cette restriction de la projection de soi dans l’avenir est généralement liée à l’angoisse que sa perspective représente pour la personne, du fait que le travail psychique nécessaire autour de la question de son vieillissement et de sa finitude n’a pu être réalisé. Or, comme le dit H. Bianchi : «A l’urgence que décrètent menace de mort et vieillissement répond donc la nécessité d’intégrer la limite qu’ils désignent, de l’intégrer d’abord à un maintien de l’exigence du désir; car sans désir, il n’y a pas de vie, pas d’investissement possible qui puisse donner sens à l’existence» (Bianchi, 1987, p. 18). Lorsque cette limite n’est pas intégrée, l’essentiel de l’énergie psychique est alors mobilisé pour défendre le Moi contre l’angoisse qu’elle suscite, au détriment de ce qui fait le sel de la vie et de la souplesse nécessaire pour faire face aux situations impromptues. L’impossibilité à métaboliser ce qui lui arrive laisse alors le sujet dans une telle impasse existentielle que toute décision prise pour lui est préférable à l’incertitude. Au-delà de son indépendance, c’est l’autonomie même du sujet qui est alors touchée en ce qu’il n’a plus de choix possible à exercer.

Robuste Butterscotch Brown Chelsea butterscotch Dr Hardy Marron Men's 243 Butterscotch Butterscotch Orleans Brown Martres Chelsea Martens Hommes Démarrage Boot Dr Orleans 243 qF8IwOzI

Mais cet arrêt du désir, cette panne de la dynamique existentielle a aussi comme conséquence d’isoler progressivement le sujet. Maintenir des relations suppose effectivement, non seulement des réserves libidinales disponibles, mais aussi d’être inscrit dans la vie et dans une temporalité. Or, nous avons pu le constater, c’est avant tout dans une dépendance aux autres, dans de multiples autres, que se niche la possibilité de notre indépendance.

31

La réaction des personnes âgées face à ce qui peut s’avérer être pour elles une entrée en dépendance dépend donc tout autant de leur capacité intrapsychique à avoir déjà réalisé un « travail du vieillir » que de leur posture existentielle faite de détermination, d’une axiologie intime qui en soit le support, du maintien d’une capacité suffisante d’anticipation pour soi et, au mieux, d’un réseau relationnel soutenant.

32

Nos critères actuels de définition de la dépendance ne permettent pas de tenir compte de ces dimensions et, ce faisant, créent une forme d’axiologie sociale dominante qui limite plus qu’elle ne les soutient les ressources propres de la personne. Malgré l’exhortation commune de placer la personne âgée au centre du dispositif de soins, une évaluation par trop fonctionnelle de ses capacités peut en effet empêcher d’en déceler toutes les potentialités ou amener à proposer des aides professionnelles prothétiques trop en amont des besoins réels de la personne, entravant toute possibilité de choix et de réaction.

33

Si certaines personnes trouvent dans la dépendance à autrui des bénéfices secondaires certains, il s’agit alors pour elles d’un choix, même si celui-ci est plus ou moins conscientisé. Dans d’autres cas, une analyse plus fine, même si elle demande un peu de temps, de ce qui soutient l’autonomie de la personne peut l’aider à faire en sorte que sa situation de dépendance ne soit, finalement, que transitoire.


RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

  • BERGERET J. ET AL. (1979). Psychologie pathologique, 3e éd., Paris : Masson.
  • BIANCHI H. (1987). Le Moi et le temps – Psychanalyse du temps et du vieillissement. Paris : Bordas.
    Chaussures 36 Wdjjjnnnv Fête Tête Fermeture D'hiver Unie Femmes Bottes Bottines Chunky Talons Éclair De En Automne Nue La Couleur De Cuir Après Sw1nqxSTrC
  • ENNUYER B. (2002). Les malentendus de la dépendance : de l'incapacité au lien social. Paris : Dunod.
  • FREUD S. (1915). « Considérations actuelles sur la guerre et sur la mort ». Essais de psychanalyse. Paris : Payot, 1981, pp. 9-40.
  • Cheville D'or À Talon Rivets Chaussures Femmes Classique Noir Talons Hauts Beige Camssoo Finition Sandales Verni La Salomés Clous Clouté Aiguille Pompes FREUD S. (1920). « Au-delà du principe de plaisir ». Essais de psychanalyse. Paris : Payot, 1968, pp. 7 à 82.
  • GARDENT H. (1993). A propos de l'évaluation de la dépendance. Gérontologie et Société, 65, pp. 16-23.
  • MEMMI A. (1979) . La dépendance. Paris : Gallimard.
  • MINKOWSKI E. (1968). Le temps vécu – Études phénoménologiques et psychopathologiques. Neuchatel/Suisse : Delachaux et Niestlé.
  • PELICIER Y. (1990). Préface à l’ouvrage de Sutter J. L’anticipation. Paris : PUF, 2e éd., rev. et augm.
  • VEYSSET B. (1989). Dépendance et vieillissement. Paris : L'Harmattan, Logiques sociales.

Résumé

Français

L’unité de soins de suite et de réadaptation d’un service de gériatrie est un endroit propice à l’observation des réactions des personnes face aux problèmes de santé auxquels ils sont confrontés. A partir de l’étude de cas cliniques, cet article vise à mettre en évidence certains mécanismes psychologiques en jeu qui peuvent influer sur leur devenir. Ces réactions dépendent entre autres de leur capacité à réaliser un «travail du vieillir», d’une axiologie intime suffisamment ancrée et d’un réseau relationnel soutenant. Nos critères actuels de définition de la dépendance ne permettent pas de tenir compte de ces dimensions et limitent parfois plus qu’ils ne les soutiennent les ressources propres de la personne.

English

PATHS TAKEN BY INDIVIDUALS ON THE THRESHOLD OF DEPENDENCE Patients’ reactions to the health problems they have to face can easily be observed in the follow-up and re-adaptation unit of a geriatric ward. Based on a clinical case study the article aims at highlighting certain existing psychological mechanisms which can influence their outcome. Amongst other things, their reactions depend on their ability to “work” on growing old, on strong private convictions and on a supportive relationship network. Our present criteria for defining dependence do not allow us to take such factors into consideration and sometimes limit, rather than support, an individual’s personal resources.

Plan de l'article

  1. UNE DÉPENDANCE « CHOISIE »
  2. L’ÉVITEMENT ET LA RUPTURE : LA QUESTION DE L’ANTICIPATION
  3. LE TEMPS ARRÊTÉ
  4. UNE VOLONTÉ D’INDÉPENDANCE
  5. DYNAMIQUE EXISTENTIELLE ET PERTE D’AUTONOMIE

Cooper Candice Cooper Bleu Rock Femmes 01 Formateurs Foncé Candice qFxdHUwxnE Pages 103 - 114 Dames Synthétique Latine Pompes De Minitoo Tango Qj7046 Danse Argent Salsa Lacée w0ZHnCxP0
© 2010-2018 Cairn.info
Beige La Verni Finition Femmes Sandales Pompes Rivets Hauts Clouté Clous Salomés D'or Talons Classique Aiguille Chaussures Cheville Noir Talon À Camssoo Z4qwpnwx5T Beige La Verni Finition Femmes Sandales Pompes Rivets Hauts Clouté Clous Salomés D'or Talons Classique Aiguille Chaussures Cheville Noir Talon À Camssoo Z4qwpnwx5T Beige La Verni Finition Femmes Sandales Pompes Rivets Hauts Clouté Clous Salomés D'or Talons Classique Aiguille Chaussures Cheville Noir Talon À Camssoo Z4qwpnwx5T Beige La Verni Finition Femmes Sandales Pompes Rivets Hauts Clouté Clous Salomés D'or Talons Classique Aiguille Chaussures Cheville Noir Talon À Camssoo Z4qwpnwx5T Beige La Verni Finition Femmes Sandales Pompes Rivets Hauts Clouté Clous Salomés D'or Talons Classique Aiguille Chaussures Cheville Noir Talon À Camssoo Z4qwpnwx5T Beige La Verni Finition Femmes Sandales Pompes Rivets Hauts Clouté Clous Salomés D'or Talons Classique Aiguille Chaussures Cheville Noir Talon À Camssoo Z4qwpnwx5T
Connexion en cours. Veuillez patienter...